S'inscrire à la BÀL en 3 étapes faciles

 

1.  Appelle-nous et prends rendez-vous

 

2. Viens nous rencontrer

 

3. Fais ton choix d'ateliers


L'analphabétisme

La Boîte à lettres de Longueuil est membre du Regroupement des groupes populaires d’alphabétisation du Québec (RGPAQ). La BÀL endosse la définition et les explications que le RGPAQ affiche sur son site à propos de l’analphabétisme:

« Au Québec, l'analphabétisme touche plus d'un million de personnes. Ce nombre seul suffit à le définir comme un problème social. Il trouve sa source dans les inégalités sociales, il se perpétue dans le système d'éducation et il provoque l'exclusion d'une grande partie de la population.(…) L'analphabétisme n'est pas un phénomène isolé. Il est lié à la pauvreté, à la misère et à l'exploitation. (…) Cela n'est évidemment pas l'effet du hasard : l'analphabétisme est à la fois un problème particulier et le symptôme d'une situation économique, politique, sociale et culturelle. (…)

En ce qui a trait à l'éducation, la situation n'est pas différente. En général, les statistiques scolaires démontrent que ce sont les enfants des classes populaires qui profitent le moins du système scolaire. En majorité, ils aboutissent à des voies d'évitement (programmes allégés) qui les préparent directement à évacuer le système. Ce constat n'est guère surprenant ; en effet, le système scolaire ne peut être qu'à l'image du pouvoir qui le met en place. Il reflète les mêmes valeurs d'inégalité afin de perpétuer l'organisation sociale dont il est issu. (…) D'ailleurs, dans la plupart des cas, l'histoire de vie des personnes analphabètes nous démontre que leurs difficultés se sont manifestées au début du primaire et n'ont jamais été corrigées. Chaque année scolaire n'a servi qu'à mettre en évidence leur incapacité à s'intégrer à l'école et à apprendre. Pour ces gens, l'école est synonyme d'échec. »*

 

Dans cette section nous présentons divers aspects de ces explications données par notre Regroupement ; nous y abordons « Jeunes et analphabétisme », « Prévention de l’analphabétisme », « Recherche sur l’appropriation de la lecture et l’écriture (ALÉ) », « Activités de prévention » et « Formations ».

 

* Ce texte est tiré du site du Regroupement des groupes populaires d'alphabétisation du Québec.